Accueil  >  News  >  Spirit of Hungary, s [...] World Race

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

Spirit of Hungary, septième de la Barcelona World Race

nandor.jpg
Nandor Fa et Conrad Colman mettent le point final de la course Nandor Fa et Conrad Colman bouclent leur tour du monde en 110 jours, 10 heures, 59 minutes et 40 secondes sur les 23.321,76 milles de la route fond. Spirit of Hungary skippé par Nandor Fa et Conrad Colman, a signé la fin de la Barcelona World Race en coupant la ligne à 00h 59mn 40s le 21 avril 2015. Les deux navigateurs ont bouclé leur tour du monde à la vitesse moyenne de 8,8 nœuds, après avoir dû faire escale à Bluff en Nouvelle-Zélande pendant plus de trente-six heures. La distance effectivement parcourue durant cette course est de 27 575 milles à la vitesse surface de 10,4 nœuds. Les deux coureurs envisagent de participer au prochain Vendée Globe 2016-2017. Nandor Fa, 61 ans, est un véritable autodidacte. Le navigateur hongrois membre de l’équipe olympique de canoë-kayak, s’est tourné ensuite vers la navigation à voile. Après avoir dessiné son premier bateau en vue de faire un tour du monde en croisière, il se destine ensuite à la compétition et participe au BOC Challenge en 1990 et deux ans plus tard au Vendée Globe, sur un bateau qu’il a lui-même construit et dessiné. Il récidive cette année sur un nouveau bateau construit en vue de la Barcelona World Race avant le Vendée Globe 2016. Conrad Colman, 31 ans a déjà beaucoup bourlingué malgré son jeune âge. Néo-Zélandais d’origine, il a ensuite longtemps vécu aux Etats-Unis avant de venir s’installer en France en vue de préparer le Vendée Globe. Entre temps, il aura couru la Mini Transat et la Global Ocean race (tour du monde en double en Class40) qu’il remportera. Les deux hommes se sont connus tardivement et leur préparation commune a été singulièrement écourtée. Ils savaient qu’ils ne pouvaient pas partir sur ce tour du monde en espérant rivaliser avec des équipages aguerris et qui avaient bénéficié d’un temps de préparation autrement plus conséquent. Leur objectif premier était de pouvoir se mêler à la lutte avec le peloton et surtout de ramener le bateau à bon port, avec une liste la plus complète possible des améliorations à apporter au bateau. De ce point de vue, leur tour du monde a été riche d’enseignements. Un bateau en phase de développement L’IMOCA 60 Spirit of Hungary, dessiné par Nandor Fa lui-même en était à sa première véritable navigation. La Barcelona World Race aura été son baptême du feu et le manque de temps de navigation à bord aura forcément pesé sur les performances de l’équipage. Mais l’essentiel est ailleurs : en réussissant à boucler ce tour du monde en double, Nandor Fa et Conrad Colman auront déjà démontré que même en venant d’horizons totalement différents, pour peu que l’on souhaite trouver des terrains d’entente, on peut faire le tour de la terre…

Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport