Accueil  >  News  >  On va enfin savoir

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

On va enfin savoir

© Thierry Martinez / BPCE
© Thierry Martinez / BPCE
  • Mise à l’eau de l’IMOCA Banque Populaire VIII d’Armel Le Cléac’h
  • Un premier stage à Port-la-Forêt mettra aux prises anciennes et nouvelles générations
  • Chez Persico, à Bergame, la coque du bateau d’Andrea Mura démoulée
  • La coque de St-Michel – Virbac démoulée chez Multiplast

Ça bouge au sein de la Classe IMOCA dans la perspective des premiers rendez-vous de l’IMOCA Ocean Masters. A Port-la-Forêt, Banque Populaire a été mis à l’eau avant un convoyage express à Lorient juste avant l’arrivée de la Volvo Ocean Race. En Italie, le projet d’Andrea Mura prend forme.

Comme un gamin : visiblement Armel Le Cléac’h est déjà tombé sous le charme de sa nouvelle monture. Une décoration qui tranche avec ses précédents bateaux, un nouveau design signé VPLP – Verdier et l’adjonction des fameux foils censés permettre un gain de performance significatif à certaines allures. C’est un nouveau champ d’investigation qui s’ouvre et sûrement des habitudes qu’il va falloir changer pour maîtriser au mieux le potentiel des foils. Sur ce point, coureurs, architectes et chantiers sont en accord : il sera difficile de comparer les angles de navigation des monocoques équipés de foils de ceux des unités plus classiques. Mais c’est ce qui rend l’exercice passionnant.

L’aventure, c’est l’aventure

Pour Eric Bellion, la première victoire sera d’être au départ du prochain Vendée Globe. L’homme qui n’en est pas à sa première aventure maritime, a racheté l’ancien DCNS grâce à l’apport de nombreux mécènes qu’il a su motiver. Comme un seul homme est maintenant basé à Port-la-Forêt, la Mecque de la course au large et surtout Eric a reçu un soutien de poids en la personne de Michel Desjoyeaux. C’est ainsi que son IMOCA a pu être entièrement révisé par les équipes techniques de Mer Agitée.

Coques en stock

Deux autres bateaux ne devraient pas tarder à rejoindre l’élément liquide. Andrea Mura a confié la construction de son monocoque, toujours sur plan VPLP – Verdier au chantier Persico, considéré comme un orfèvre en la matière. A Vannes, la coque de St-Michel – Virbac vient elle aussi d’être démoulée au chantier Multiplast. Pour Jean-Pierre Dick, c’est en quelque sorte une première puisque tous ses précédents bateaux avaient été construits en Nouvelle-Zélande.

Première confrontation

Du 16 au 19 juin, ils seront quatre IMOCA à se retrouver en stage au Pôle France de Port-la-Forêt. La confrontation risque d’être passionnante entre deux des plus performants des monocoques de la génération 2012, PRB aux mains de Vincent Riou, SMA de Paul Meilhat qui a repris les destinées de l’ancien bateau de François Gabart face aux derniers nés Safran de Morgan Lagravière et Banque Populaire d’Armel Le Cléac’h. On va enfin savoir…

 

Retrouvez les mots des skippers sur: www.imocaoceanmasters.com

 


IMOCA Ocean Masters

Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport