Accueil  >  News  >  Transat Saint-Barth [...] a qualif !

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

Transat Saint-Barth – Port la Forêt : la qualif !

© Benoit Stichelbaut / Sea & Co
© Benoit Stichelbaut / Sea & Co

La Transat Saint-Barth – Port la Forêt (anciennement Transat B to B) va fêter sa troisième édition en ce mois de décembre 2015. Créée pour offrir, les années précédant le Vendée Globe, un parcours de qualification aux solitaires de retour de la Transat Jacques Vabre, la Transat Saint-Barth – Port la Forêt est évidemment plus que ça. Parcours d’entraînement dans des conditions proches du Vendée Globe, confrontation entre skippers et bateaux de générations différentes, ultime test technique avant les chantiers d’hiver, elle est un tremplin idéal en vue des échéances de 2016.

Il y a quatre ans, c’est un nouveau venu dans la classe IMOCA, François Gabart qui, pour sa première course en solitaire, emportait l’épreuve au nez et à la barbe de coureurs aussi expérimentés que Vincent Riou, Armel Le Cléac’h ou bien encore Alex Thomson. C’est dire la pertinence de cette course qui, non contente d’être un révélateur de talents, constitue un fantastique banc d’essai de machines qui seront forcément sollicitées dans les mers du Sud.

Du paradis des Antilles à La Mecque de la course au large

Saint-Barth : c’est dans l’écrin du port de Gustavia que vont se retrouverles IMOCA avant de s’élancer pour cette transat hivernale à destination de l’Europe. Saint-Barth, c’est une tradition d’accueil reconnue des grandes courses océaniques, des paysages inoubliables, une dernière pause au soleil des tropiques avant de plonger dans l’hiver.

Port la Forêt : c’est ici que tout a commencé. Le port finistérien est devenu le berceau de la course au large, a essaimé son nom au fil des victoires des sociétaires du Pôle Finistère Course au Large. Ce n’est pas un hasard si les vainqueurs des quatre derniers Vendée Globe sont tous issus du centre d’entraînement. Trois des participants de cette Transat Saint-Barth – Port la Forêt sont d’ailleurs sociétaires du centre (Paul Meilhat, Yann Eliès, Sébastien Josse). Un d’entre eux, Paul Meilhat est installé avec son équipe technique à Port-la-Forêt.

Un tissu économique mobilisé 

Au cœur de la Sailing Vallée, Port la Forêt est un des moteurs du développement d’entreprises de pointe qui travaillent autour de la course au large. Bureaux d’études, chantiers, entreprises de service, tous participent au développement d’une filière économique emblématique de la Région Bretagne.

Des partenaires impliqués

Fort logiquement, la Collectivité de Saint Barthélémy, qui accueillera les IMOCA60 au port de Gustavia pendant 8 jours, la Région Bretagne, le Conseil départemental du Finistère et la commune de La Forêt Fouesnant ont souhaité accompagner l’organisation de cette Transat Saint-Barth – Port la Forêt. A leurs côtés, plusieurs partenaires techniques majeurs contribueront au succès de la course comme Adrena, fournisseur de logiciels de navigation et C-Map, fournisseur de cartographie marine, qui équiperont tous deux la Direction de Course.

Une confrontation sportive d’exception

Le parcours de cette Transat Saint-Barth – Port la Forêt promet d’être une fois de plus palpitant. Il faudra dans un premier temps, poindre vers le nord pour s’extirper des alizés et aller chercher les régimes d’ouest perturbés qui devraient permettre à la flotte de traverser l’Atlantique à grande vitesse, aux allures portantes. Parmi les engagés on trouve quelques habitués du circuit IMOCA comme Yann Eliès, par ailleurs, triple vainqueur de la Solitaire du Figaro et troisième de la Transat Jacques Vabre ou Sébastien Josse qui prendra le départ de son troisième Vendée Globe en novembre prochain. Face à eux, la génération montante sera représentée par Paul Meilhat et Thomas Ruyant.

Le programme de la Transat Saint-Barth – Port la Forêt

  • Prologue autour de Saint-Barth, le 4 décembre
  • Départ de Saint-Barth, le 6 décembre à 11 heures locales (16 h, heure de Paris)
  • Arrivées estimées entre le 16 et le 20 décembre
  • Ouverture des pontons au public
  • Journée portes ouvertes à Port la Forêt les 19 et 20 décembre
  • Cérémonie de remise des prix le 21 décembre

Liste des inscrits au 19 novembre

  • Fabrice Amedeo, Newrest-Matmut
  • Yann Elies, Quéguiner – Leucémie Espoir
  • Eric Holden, O Canada
  • Sébastien Josse, Edmond de Rothschild
  • Paul Meilhat, SMA
  • Enda O’Coineen, Kilcullen Voyager
  • Thomas Ruyant, Le Souffle du Nord
  • Participation d’un huitième skipper annoncée dans les prochains jours

Le parcours et l’organisation

  • 3400 milles sur l’orthodromie
  • Cartographie mise à jour toutes les heures, excepté entre 0h et 6h CET pour laisser des choix stratégiques aux concurrents
  • Direction de course Jacques Caraes assisté de Guillaume Evrard
  • Epreuve coefficient 4 au Championnat du Monde IMOCA Ocean Masters
  • À suivre sur www.imocaoceanmasters.com / www.imoca.org

 

Ils ont dit :

Jean Kerhoas, Président de la Classe IMOCA

« Compte tenu des incidents survenus à la Transat Jacques Vabre, on pouvait être inquiet de la teneur du plateau de cette transat Saint-Barth – Port la Forêt. Mais il était important pour nous de maintenir cette course qui offre la possibilité de se qualifier pour le Vendée Globe et surtout constitue un nouveau test permettant d’affuter les bateaux en vue du tour du monde. Au final, avec sept ou huit bateaux inscrits, on reste dans la jauge des éditions précédentes, ce qui prouve la bonne santé de la classe IMOCA. De plus, la confrontation entre bateaux de générations différentes, entre skippers nouvellement venus et habitués du circuit IMOCA Ocean Masters promet d’être passionnante.»

Jean-Marc Tanguy, Vice-président du Conseil départemental du Finistère

« Une Transat est synonyme de liberté, dans le contexte actuel il est important de le rappeler.  C'est aussi du sport, une véritable source de cohésion sociale. La course au large reflète les valeurs de solidarité et l'entraide. Ce sont notamment pour ces raisons que le Conseil départemental du Finistère est très fier de participer à cette course. »


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport