Accueil  >  News  >  Transat Saint-Barth [...] deuxième !

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

Transat Saint-Barth / Port-la-Forêt Fabrice Amedeo deuxième !

Photo: Julien Girardot / Sea & Co
Photo: Julien Girardot / Sea & Co

Fabrice Amedeo, skipper de l'IMOCA60 Newrest – Matmut, termine 2e de la Transat St-Barth / Port-la-Forêt, 3e épreuve du Championnat du Monde IMOCA Ocean Masters 2015-2016 en franchissant la ligne d'arrivée ce samedi 19 décembre, à 15h 57mn 42sec. Le skipper irlandais Enda O’Coineen (Currency House Kilcullen) devrait compléter ce podium demain matin. Aux Açores, Morgan Lagravière (Safran) a quitté Horta en milieu de matinée, Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord) est contraint d’attendre lundi pour réparer, tandis qu’Eric Holden (O Canada) vient de déclarer forfait. 

C’était sa toute première transat en solitaire en IMOCA60. Lorsqu’il a quitté Saint-Barthélemy il y a 13 jours, Fabrice Amedeo savait qu’il ne pourrait pas jouer les mêmes cartes stratégiques que Sébastien Josse, Paul Meilhat, Morgan Lagravière ou encore Thomas Ruyant. Privé de grand gennaker (voile d’avant) il a dû très vite opter pour une route sud qui ne lui permettait pas d’accrocher la première dépression de l’Atlantique Nord. Il a alors exploité au mieux cette trajectoire, avec réussite. Dans le coup vent de la deuxième semaine de course, comme après son avarie de safran, il a su faire face. Il a vécu cette transat initiatique avec enthousiasme et pragmatisme. De bon augure pour la suite de son programme. 

À l’heure des croissants pour Enda

Ce podium devrait être complété demain avant l’aube par l’irlandais Enda O’Coineen (Currency House Kilcullen). C’est le skipper le moins expérimenté en course au large de la flotte, des soucis de moteur l’avaient contraint à prendre le départ 24h après tout le monde, et voilà… Au son de sa trompette, ce pur aventurier a opté pour une trajectoire assez directe, traçant sa voie au cœur de l’Atlantique avec bonheur, voire lyrisme, faisant le dos rond dans les coups de chien, retrouvant son humour juste après. Il est attendu vers 5h demain matin dans la Vallée des fous, ça devrait lui plaire.

C’est reparti pour Morgan

Morgan Lagravière (Safran) a repris sa route vers la Bretagne ce matin à 10h15 heure française. Les conditions restent musclées, mais maniables avec 25-30 nœuds de nord-ouest, se renforçant temporairement demain à 28-35 nœuds. La mer reste formée avec 6 à 7 mètres de creux, soit près de deux fois moins qu’hier, où les vagues açoriennes culminaient à 10-11 mètres.

Morgan a un peu plus de 1000 milles à parcourir pour en terminer avec sa transat et sa qualification au Vendée Globe.

Thomas patiente aux Açores

Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord) et son équipe doivent attendre lundi matin pour sortir leur bateau de l’eau et changer la pièce défectueuse qui crée du jeu dans sa quille. Si Thomas réussit à reprendre sa course lundi soir, il peut espérer arriver avant la fermeture de la ligne d’arrivée, vendredi soir prochain. 

Eric jette l’éponge

Plus d’espoir en revanche pour Éric Holden (O Canada). Le skipper canadien a annoncé ce matin qu’il jetait l’éponge. Ses problèmes de quille sont trop complexes pour être réparés dans le week-end et lui permettre de finir la course classé. « C’est un grave contre-temps, je vais tout mettre en œuvre pour régler ces problèmes au plus vite et poursuivre ma préparation et ma qualification au Vendée Globe. » 

 


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport