Accueil  >  News  >  C’est parti pour 215 milles

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

C’est parti pour 215 milles

azimut2509150422.jpg

• Top départ des 24H Azimut-IMOCA60 dans des vents de 8-10 nœuds qui vont se renforcer au fil des heures au passage d’un front.

• 12 skippers se sont élancés dans cette course, dernier RDV en compétition avant le départ du Vendée Globe 2016.
• Le Souffle du Nord, Quéguiner-Leucémie Espoir et SMA, les plus prompts sur la ligne.

 

Il y a de la tension dans l’air et sur l’eau dans les courreaux de Groix pris d’assaut par la flotte du 6è Défi Azimut, qui prend cette année des airs de prologue de Vendée Globe.

 

Entre excitation et appréhension

Les impressions glanées sur les pontons de Lorient La Base à quelques heures du départ des 24H Azimut-IMOCA 60, autant teintées d’excitation que d’appréhension, en témoignent. Pour les concurrents sur les rangs, pas question de prendre cette ultime répétition en mode compétition à la légère. Entre l’envie de capitaliser de la confiance en marquant les esprits et l’obligation de ne pas tenter le diable d’une avarie à quelques semaines du grand rendez-vous aux Sables d’Olonne, les enjeux sont nombreux. Les skippers sont unanimes : ces 24 H Azimut-IMOCA 60 constituent bien une belle répétition générale, un dernier galop d’essai, une régate d’envergure forcément riche d’enseignements.

 

Bon et magnifique départ sous le soleil

À 17h08, sous le ciel bleu et le soleil radieux, 12 bateaux sont entrés dans le vif du sujet dans dix nœuds de vent de secteur sud. Ils ont offert un spectacle superbe. Au top, les honneurs de la ligne sont revenus de droit à Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord), Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) et Paul Meilhat (SMA), les plus pressés à en découdre sur le parcours de 215 milles en forme de grand triangle, jalonné par trois bouées Azimut virtuelles dans l’ouest, sud-ouest de Groix. Très prudent sur le départ, Conrad Colman (100% Natural Energy), qui dispute sa toute première course au contact de ses prochains concurrents sur la grande boucle en solitaire, ferme la marche en direction de la première marque. Les premiers y sont attendus dans le milieu de la nuit dans un vent qui doit se renforcer pour souffler jusqu’à 20 nœuds à mesure que la flotte progresse sur la route, cap au large.

 

À 18h08, une heure après le départ, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) a pris les devants à la barre de son bateau à foils. Il affiche déjà 10 nœuds de vitesse au compteur. Il mène de quelques longueurs devant Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur) qui signe un joli début de course. Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) et Jérémie Beyou (Maître CoQ), engagés aussi à la barre de monocoques équipés d’appendice porteurs progressent à quelques encablures. C’est parti pour une nuit sans sommeil…


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport