Accueil  >  News  >  Vendée Globe - Semai [...] pacifique

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

Vendée Globe - Semaine 5: Une transition pas très pacifique

© Marine Nationale / Nefertiti / TF1
© Marine Nationale / Nefertiti / TF1

Armel Le Cléac'h maintient son avance sur Alex Thomson dans ce Pacifique qui s'apaise progressivement avant de reprendre des couleurs toniques ces prochaines heures : une nouvelle dépression arrive sur les deux leaders. Derrière, Jean-Pierre Dick grappille les milles sur Yann Éliès alors que Romain Attanasio est reparti d'Afrique du Sud.

Depuis samedi midi, ils sont vingt-deux solitaires réellement en course puisque Romain Attanasio (Famille Mary-Étamine du Lys) est reparti du cap de Bonne-Espérance après avoir mis deux jours à réparer ses safrans. Le skipper est même devant Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean) qui peine à sortir d'une bulle anticyclonique. Ce qui n'est pas le cas pour les deux leaders, 10 000 kilomètres plus à l'Est !

Sous la Nouvelle-Zélande, Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) sort tout juste d'une grosse dépression avec une mer dure à négocier : il en a profité pour conforter son avance sur Alex Thomson (Hugo Boss) qui suit approximativement la même trace mais 150 milles plus au Nord. L'idée est de tenter de passer devant le nouveau centre dépressionnaire qui arrive de l'île Chatham en croisant la route des premiers.

Un chapelet de perturbations

Il n'y a pas vraiment de surprises dans les mers du Sud : les dépressions se succèdent et la mer est plutôt désordonnée, en particulier entre l'Australie et l'île Campbell que les leaders ont débordé la nuit dernière (heure locale). Mais ce train incessant pose question à Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac) qui ne sait pas encore comment il va négocier un mauvais coup de tabac dans ces parages d'ici quatre jours… Car le rythme reste toujours aussi rapide puisque les solitaires du premier au onzième frisent ou dépassent les 400 milles quotidiens !

Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord pour le projet Imagine) sera ainsi le huitième skipper à franchir la longitude du cap Leeuwin demain lundi,  tandis que Louis Burton (Bureau Vallée) avoine toujours comme un boulet, que Nándor Fa (Spirit of Hungary) et Stéphane le Diraison (Compagnie du Lit-Boulogne Billancourt) ont bien décroché leurs poursuivants Conrad Colman (Foresigh Natural Energy) et Arnaud Boissières (La Mie Câline) grâce à un front très propulsif, que les quatre « mousquetaires » se tiennent en moins de cinquante milles (O'Coineen, Roura, Beillion, Wilson) et que Didac Costa (One Planet-One Ocean) va désormais devoir compter sur un nouveau concurrent dans son tableau arrière : Romain Attanasio est de retour ! Un dimanche presque habituel dans les mers du Sud…

Retour en images sur la semaine 5 du Vendée Globe:


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport