Accueil  >  News  >  Championnat du Monde [...] Le Cléac’h

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

Championnat du Monde IMOCA Ocean Masters : Le triomphe d’Armel Le Cléac’h

@Olivier Blanchet
@Olivier Blanchet

Fréquentation record, skippers aux mille personnalités et podium superbe… Le 8e Vendée Globe qui se conclut restera sans doute comme l’une des plus belles éditions. Surtout pour Armel Le Cléac’h, qui a inscrit son nom au palmarès à sa troisième tentative.

La victoire d’Armel Le Cléac’h, maître des mers et de ses nerfs après 74 jours 3 heures 35 minutes et 46 secondes de course, ne souffre d’aucune contestation. Et, pourtant, qu’elle fut contestée ! En tête depuis la mi-novembre, le skipper de l’Imoca60 Banque Populaire VIII a longtemps fait cavalier seul dans les mers du sud avant que, les systèmes météo redistribuant les cartes, le leader voie fondre sur lui Alex Thomson (Hugo Boss), deuxième avec 15 petites heures de retard seulement. Quatre jours plus tard, Jérémie Beyou (Maître-CoQ) venait compléter ce podium aux accents breton et gallois.

La nuit tombait, glaciale et magique, quand Armel Le Cléac’h a coupé la ligne d’arrivée le 19 janvier dernier, avant de remonter le mythique chenal des Sables d’Olonne pour y goûter son triomphe.

Le skipper breton n’est pas le seul à avoir réussi son pari au cours de cette édition. La classe IMOCA a prouvé qu’elle avait vu juste en imposant aux bateaux nouvellement construits des mâts et des quilles standard, à la fiabilité désormais avérée. Ils n’ont pas non plus privé le vainqueur de l’occasion d’établir le nouveau temps de référence sur le Vendée Globe en améliorant de quatre jours celui établi par François Gabart (Macif) en 2013.

Les foils, enfin, sujet majeur de cette édition survoltée, se seront également révélés l’arme fatale de cette édition puisqu’ils auront régné sans partage sur les quatre premières places du classement. Ils ne sont pas totalement étranger au fait que Armel Le Cléac’h succède à Jean le Cam au titre de champion du monde IMOCA. Pour la première fois de l’histoire de la classe, le podium du championnat du monde 2015-2016, établi après cinq courses, est un copier-coller de celui du Vendée Globe. Preuve, s’il était besoin de l’établir, que ces événements avant l’événement n’ont jamais eu autant de valeurs pour la préparation et la formation de nos champions.

 


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport