Accueil  >  News  >  Suspens et vitesse a [...] ques Vabre

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

Suspens et vitesse au menu de la Transat Jacques Vabre

@ Jean-Marie Liot
@ Jean-Marie Liot

Partis dimanche 5 novembre du Havre dans des conditions toniques, les 13 IMOCA engagés dans la Transat Jacques Vabre se livrent déjà une formidable bataille. Sans surprise, les foilers sont bien dans le coup, à commencer par "Des Voiles et Vous !", StMichel-Virbac et Malizia II. Mais deux bateaux à dérives droites offrent une belle résistance, SMA et Generali. Seront-ils en mesure de suivre le rythme aux allures portantes qui prédomineront sur la route de Salvador de Bahia ? A suivre dans les deux semaines à venir...    

 

Le menu de cette Transat Jacques Vabre était connu et il commençait par une entrée bien copieuse avec une traversée de la Manche express et complexe dans du vent, de la mer et du courant. A ce petit jeu, Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet (SMA) ont rapidement pris les devants, franchissant en tête la bouée mouillée devant les falaises d’Etretat puis au cap de la Hague (pointe nord-ouest du Cotentin), talonnés par trois IMOCA à foils menés par les duos Boris Herrmann/Thomas Ruyant (Malizia II), Morgan Lagravière/Eric Péron (Des Voiles Et Vous !) et Jean-Pierre Dick/Yann Eliès (StMichel-Virbac).

 

Déjà dans le bain

« C’était très impressionnant le passage du Cotentin cette nuit ; il y avait de des gros paquets de mer, les marmites de courants à 8 nœuds renforçaient le vent. On a eu un vent très irrégulier et un peu stressant. Pas de répit il fallait attaquer ! », racontait lundi matin Jean-Pierre Dick. Après la Hague, Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet n’ont pas pu résister au retour des foilers pendant le long bord de reaching qui a permis à la flotte de sortir de la Manche. Les duos de la Transat Jacques Vabre ont donc vécu un début de course engagé, rythmé et humide qui leur a permis de se mettre d’emblée dans le bain.

Le calme avant la tempête
L’ambiance avait changé lundi matin puisque les duos traversaient une dorsale (excroissance anticyclonique) et le vent avait sérieusement molli. Les marins profitaient d’un moment de répit apprécié, avant l’arrivée d’un front très actif avec au programme une exigeante navigation au près qui précède une bascule rapide du vent au nord-ouest.


Les amateurs de suspens se délectent…
Avant d’attaquer ce phénomène météo brutal, le quatuor de tête était emmené par "Des Voiles et Vous !", suivi de très près par SMA, StMichel-Virbac et Malizia II. On attendait ces concurrents aux avant-postes et ils ont su tenir leur rang en ce début de course. Il sera très intéressant de voir comment ces bateaux négocient le passage du front puis d’analyser si SMA peut tenir le rythme imposé par les IMOCA à foils quand les voiles s’ouvriront… A noter que les trois duos mixtes sont eux aussi bien entrés dans la course : Louis Burton/Servane Escoffier (Bureau Vallée), Isabelle Joschke/Pierre Brasseur (Generali) et Tanguy de Lamotte/Sam Davies (Initiatives-Cœur) restaient en embuscade avant le front. Tout comme Kito de Pavant et Yannick Bestaven sur Bastide-Otio. Sur la route du Brésil, le suspens s’annonce total et on s’attend à une course très rapide car les alizés semblent bien en place.


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport