Accueil  >  News  >  La Transat Jacques V [...] on verdict

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

La Transat Jacques Vabre livre son verdict

@Yvan Zedda
@Yvan Zedda

Après l'éclatante victoire de Jean-Pierre Dick et Yann Eliès (StMichel-Virbac) samedi 18 novembre, ce sont les duos Paul Meilhat/Gwénolé Gahinet (SMA) et Morgan Lagravière/Eric Péron (Des Voiles et vous) qui ont complété ce week-end le podium de la Transat Jacques Vabre, à Salvador de Bahia (Brésil). Ce lundi, Boris Herrmann et Thomas Ruyant (Malizia) se sont emparés de la 4e place, alors que Kito de Pavant et Yannick Bestaven (Bastide-Otio) semblent bien partis pour terminer 5e, après une belle bataille face à Tanguy de Lamotte et Sam Davies (Initiatives Coeur). Fait exceptionnel et rassurant pour l'avenir de la Classe, aucun des 13 IMOCA en lice n’a abandonné depuis le départ du Havre il y a 15 jours.   

 

Ils étaient favoris et ils ont su tenir leur rang. A bord de StMichel-Virbac, Jean-Pierre Dick et Yann Eliès ont donc remporté avec panache la 13e Transat Jacques Vabre, en 13 jours, 07 heures, 36 minutes et 46 secondes. C’est le quatrième sacre dans cette épreuve en IMOCA pour Jean-Pierre (après 2003, 2005 et 2011), tandis que Yann décroche sa deuxième victoire (il l’avait emporté en Multi50 en 2013).

 

« Notre histoire est belle »

C’est un Jean-Pierre Dick heureux et ému qui a livré ses premières réactions au moment de l'arrivée à Bahia : « Avec Yann, on commençait à trouver un peu le temps long car on a déchiré notre grand spi avant le pot au noir. C’est fabuleux car c’est la fin d’un cycle un peu douloureux pour moi, après un chavirage en trimaran et une perte de quille sur le Vendée Globe. Les choses positives reviennent ! On a bien bossé avec Yann toute l’année, on est donc très fier de ce résultat. J’imaginais cette course parfaite avec Yann. C’est fabuleux d’y arriver au final en mettant beaucoup d’intensité. » C’est sur cette performance remarquable que Jean-Pierre raccroche les cirés et transmet la barre de son plan VPLP-Verdier à… Yann Eliès ! « Notre histoire est belle car il y a une réussite sportive et le projet derrière, de faire le Vendée Globe », se réjouit Yann. « Jean-Pierre m’offre sur un plateau beaucoup de choses : sa machine, son équipe, son savoir-faire. Je m’apprête à tout donner pour être à la hauteur des ambitions de JP et de son équipe. »

 

Meilhat/Gahinet 2e, Lagravière/Péron 3e : La nouvelle génération met la pression

6 heures et 21 minutes après les vainqueurs, Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet ont pris la 2e place sur SMA. Une prouesse sur cet IMOCA à dérives droites qu’ils ont su pousser dans ses retranchements pour résister dans des conditions pourtant propices aux foilers. Fair-play, Paul Meilhat n’a pas souhaité mettre cet aspect en avant : « Nous sommes heureux de terminer deuxièmes derrière Jean-Pierre et Yann. Ils sont devant nous pas parce qu’ils ont des foils, mais parce qu’ils ont très bien navigué. En début d’année, j’aurais signé tout de suite pour un tel résultat. On a renoncé aux foils et préféré partir avec un bateau qu’on connaît bien, mais il se confirme que les foils, c’est le présent. Même s’il y a des moments où c’est moins performant, il va falloir y venir... » Paul et Gwénolé ont reçu un bel hommage de la part de Yann Eliès : « Cette nouvelle génération nous a poussés loin. Surtout SMA, avec un bateau qui ne lui permettait pas de bénéficier de la même vitesse que les foilers au reaching. A bateau égal, c’est clair qu’on aurait encore plus souffert. »

Deux autres jeunes marins ont complété le podium à bord du foiler Des Voiles Et Vous ! (ex Safran). De quoi satisfaire Morgan Lagravière : « C’est top d’arriver troisièmes, d’autant que nous nous sommes préparés tardivement  pour la Transat Jacques Vabre. Etre à l’arrivée est déjà une bonne chose. Avoir vécu une transat aussi forte humainement en est une autre, c’est peut-être même le plus important. » Tous deux en quête de sponsors en vue des prochaines courses au calendrier IMOCA, Morgan et Eric ont à coup sûr marqué les esprits.

 

Boris Herrmann et Thomas Ruyant 4e, neuf duos encore en course

Ce lundi matin, ce sont Boris Herrmann et Thomas Ruyant qui en ont fini à leur tour, décrochant une place au pied du podium. Très bien partis du Havre, le duo de Malizia II a occupé le podium provisoire durant les premiers jours de course. Boris et Thomas ont ensuite rencontré des soucis techniques et ont rétrogradé à la 8e place. Mais ils sont parvenus à revenir dans le match et à rattraper des concurrents à partir du Cap-Vert. 

Attendus lundi soir à Bahia, Kito de Pavant et Yannick Bestaven semblent bien placés pour décrocher la 5e place, après un match haletant face à Tanguy de Lamotte et Sam Davies, 6e. Longtemps 4e, Louis Burton et Servance Escoffier ont vécu un Pot au noir difficile et ils devront probablement se contenter de la 7e place. Derrière, Generali (Isabelle Joschke/Pierre Brasseur) et La Fabrique (Alan Roura/Frédéric Denis) se tirent la bourre, avec toujours en embuscade Vivo A Beira.  Coup de chapeau à Yoann Richomme et Pierre Lacaze qui, sur un IMOCA de 2004, tiennent le rythme face à deux bateaux de la génération 2007.


Arnaud Boissières et Fabrice Amedeo sont décidément inséparables ! Dans le dernier Vendée Globe, ces deux marins avaient longtemps navigué au contact, construisant une belle histoire d’amitié au grand large. Respectivement associés à Manuel Cousin et Giancarlo Pedote, ils sont à nouveau très proches durant cette Transat Jacques Vabre. Romain Attanasio et Aurélien Ducroz ferment normalement la marche. Ce lundi matin, ils étaient à 600 milles de l’arrivée.


A noter qu’aucun IMOCA n’a abandonné cette édition à l’heure où nous écrivons ces lignes. Voir 100 % des concurrents à l’arrivée serait historique…


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport