Accueil  >  News  >  Doublé féminin en IM [...] AM CUP

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • FFVISAF
  • TOLRIP

Supporters

News

Doublé féminin en IMOCA sur la DRHEAM CUP

3775341821085084894156453182154317717045248o.jpg

On s’attendait à des conditions difficiles lors de la deuxième édition de la DRHEAM CUP Destination Cotentin, qui s’est achevée ce week-end à Cherbourg. Ce fut le cas, mais avec en prime la belle surprise d’une doublé féminin, une première dans l’histoire de l’IMOCA. Au final, un podium qui récompense la ténacité des marins, la qualité de leurs options et leur bonne préparation d’avant-saison. Sam Davies (Initiatives Coeur), Isabelle Joschke (Monin) et Yann Eliès (Ucar-StMichel) forment donc ce joli podium où l’absence de parité ne ressemble pas à celle que l’on connait habituellement...

Des conditions difficiles donc, en raison d’un vent souvent aux abonnés absents en début et en fin de course, mais des conditions parfois plus musclées, notamment lors du passage de la flotte au Fasnet dans 25 noeuds. Il a donc fallu jouer avec le vent, composer avec une mer parfois mauvaise et surveiller un traffic cargo toujours menaçant sur zone. A l'arrivée, Sam Davies signe une première belle victoire en IMOCA, un résultat de bon augure dans la perspective de sa participation à la Route du Rhum, destination Guadeloupe. Une victoire à saluer et à notifier dans les archives de l’IMOCA car seule Ellen MacArthur avait jusqu’alors remporté une épreuve en solitaire en IMOCA. C’était il y a 16 ans, lors de la Route du Rhum 2002. Attention, Sam prévient que ce doublé féminin «est une première et pas la dernière ! ».

 

Bataille navale dans la pétole

Après une belle bataille lors de la montée vers le Fastnet, Sam Davies et Isabelle Josckhke ont du affronter les calmes de la Manche, se retrouvant ensuite quasiment bord à bord en approche de la ligne d’arrivée. Sam l’emporte finalement en franchissant la ligne après 3 jours 20 heures et 14 minutes de course, seulement 13 minutes devant Isabelle Joschke. Sam Davies : « Je suis super fière, c’est la première course que je gagne en solo en IMOCA, je suis restée en tête quasiment toute la course, j’avais en plus gagné le prologue, je ne peux pas rêver mieux ! Sur la fin, dans la pétole, je n’ai pas eu peur, je suis restée assez zen, je savais que j’allais revoir les autres avant l’arrivée, mais j’étais préparée mentalement ». Une satisfaction pour Sam qui voit récompenser le gros chantier hivernal qui a visiblement permit au bateau de gagner en performance.

De son côté, Isabelle Joschke dont c’était la première course en solitaire sur ce bateau, était très heureuse de sa performance et a pu démontrer qu’il faudra désormais compter avec elle : « C’est avec une certaine appréhension que je me suis lancée dans la compétition, j’espérais être capable de gérer tout, toute seule. Dans l’ensemble, tout s’est bien passé et je suis satisfaite de la manière dont j’ai manœuvré. Avec cette course et cette seconde place, j’ai franchi une étape importante, en validant le fait que j’étais tout à fait apte à manœuvrer l’IMOCA seule, dans des conditions météo plutôt calmes". Pour Yann Eliès qui complète le podium : « Le petit temps a été plus compliqué, puisque ce type de météo n’est pas le point fort du bateau. Je suis content de cet exercice et c’était une bonne chose d’inscrire cette course à mon programme de préparation de la Route du Rhum. La bonne nouvelle c’est d’avoir ces deux femmes qui mettent la raclée aux garçons. On dit parfois que la voile est un sport « mâle » et on souffre de cette image, Samantha Davies et Isabelle Joschke nous prouvent le contraire, bravo les filles ! »

 

Damien, Romain et Alan

Pour Damien Seguin (Groupe Apicil), dont la DRHEAM CUP était sa première course en solo sur un IMOCA, le bilan est globalement positif : « Je suis content de ma course, j’ai l’impression d’avoir bien fait les choses. Ce n’était pas simple. Les conditions ont été extrêmement variées. Surtout, je me suis senti à l’aise sur le bateau ». Damien termine 4ème devant Romain Attanasio et Alan Roura qui était en apprentissage de son bateau doté d’un premier foil. Alan a pu tester les nouvelles performances de La Fabrique qui marche très bien et a pu démontrer une belle vitesse sur son foil.

Le dernier tiers à l’arrivée à Cherbourg était composé de Stéphane Le Diraison (Boulogne Billancourt), Manuel Cousin (Groupe SETIN) et Erik Nigon (Vers un monde sans SIDA). Les deux premiers qui ont payé cher un passage difficile au Raz Blanchard se sont retrouvé distancés par leurs prédécesseurs. Quant à Erik Nigon dont c’était, lui aussi, la première course en solitaire sur un IMOCA, il est satisfait d’avoir pu tester le bateau, prendre la mesure de l’exercice, notamment dans la brise où il aura anticipé comme il se doit et effectué des manœuvres dans le respect des procédures.

Un bilan très positif pour les IMOCA, avec une belle seconde édition regroupant au total 76 bateaux, qui a montré tout son potentiel et remporté la satisfaction du plus grand nombre !

 

Prochain Rendez-vous : le Défi Azimut le 23 septembre à Lorient

La flotte des IMOCA présente en Normandie a remis depuis le cap sur la Bretagne, sauf Manu Cousin qui restera Normand quelques jours de plus, afin de réaliser des opérations RP pour son sponsor. Le prochain rendez-vous des IMOCA aura lieu à Lorient le 23 septembre prochain, dernier match important avant la Route du Rhum, destination Guadeloupe.


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2018 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport