Accueil  >  News  >  Kaïros, nouvelle pla [...] ts IMOCA

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • FFVISAF
  • TOLRIP

Supporters

News

Kaïros, nouvelle place forte des projets IMOCA

g0095950-bilou-credits-stephanemaillard.jpg

Roland Jourdain, double vainqueur de la Route du Rhum en IMOCA et 3e du Vendée Globe 2000-2001, est un homme bien occupé. Basée à Concarneau, sa structure Kaïroschapeaute, via des chantiers de refit et des prestations de coaching, les projets IMOCA de Yannick Bestaven (Maître CoQ), Kojiro Shiraishi (DMG Mori) et Maxime Sorel (V&B). Rencontre avec « Bilou », qui s’implique avec passion dans ce rôle de transmission.

 

Jourdain, ou l’art de rebondir !
Bien connu dans l’univers de la classe IMOCA, Roland Jourdain avait acquis via sa structure Kaïros l’ancien Safran, un foiler mis à l’eau en 2015. L’objectif étant de trouver des partenaires pour relancer un projet Vendée Globe pour Morgan Lagravière. Malheureusement, le projet n'a pas abouti. « Nous nous étions fixés fin 2018 comme deadline. Après, cela devenait trop risqué financièrement pour Kaïros de garder le bateau sans garantie pour le futur », explique Roland Jourdain. « Le projet avait tout pour fonctionner. Nous avons eu des pistes avancées, en étant très proches de la signature. On a mis tous les moyens en œuvre, on n’a pas lâché le morceau mais on connaît les aléas de la recherche de sponsors, la glorieuse incertitude de notre sport. Nous avons dû renoncer à une participation à la Route du Rhum puis avons mis le bateau en vente. »
Trois prétendants sérieux au rachat de l’ex Safran se sont manifestés et c’est finalement Yannick Bestaven qui a été le plus prompt à sortir le carnet de chèques. Mais si ce plan VPLP-Verdier n’est plus la propriété de Kaïros, la structure reste très impliquée dans la gestion de ce bateau…

 

Coaching en alternance pour Yannick Bestaven et Kojiro Shiraishi !

Avant que cet IMOCA ne soit vendu, le navigateur japonais Kojiro Shiraishi, qui fait actuellement construire chez Multiplast un plan VPLP, avait négocié avec Kaïrosun programme d’entraînements de deux mois. « Nous avions été clairs sur le fait que le bateau pourrait être vendu entre-temps. De fait, cela a été le cas et le bateau est désormais aux couleurs de Maître CoQ. Koji qui ne connaît pas encore la navigation sur les IMOCA à foils a besoin de s’entraîner sur ce type de support. Le temps que son foiler se construise, il va pouvoir s’amariner, acquérir des automatismes pour avoir de bonnes bases et être plus percutant à bord de son futur bateau. »

Quid du nouveau propriétaire Yannick Bestaven ? Lui aussi va s’entraîner pendant deux mois sous la houlette de Roland Jourdain et du boat captain Stan Delbarre. Concrètement, Maître CoQ se trouvera en février et en mars à  Cascais (Portugal), où sera mis en place un coaching à mi temps. « C’est du gagnant-gagnant », assure Roland Jourdain. « Cela va permettre d’accélérer la mise au point du bateau. Connaissant Yannick et Kojiro, ils vont très bien s’entendre. Au début, nous ferons des sessions séparées mais il n’est pas exclu qu’au bout d’un moment des entraînements en commun s’organisent. Comme Kojiro, Yannick a besoin d’y aller crescendo dans la découverte de cet engin complexe et nous allons l’accompagner dans la prise en main et la passation avec son équipe technique. »


Chantier de refit et premiers bords avec Maxime Sorel

Un autre IMOCA se trouve actuellement dans le hangar de Kaïros à Concarneau : V & B, skippé par Maxime Sorel, nouveau venu dans la classe IMOCA. Il s’agit du bateau avec lequel Thomas Ruyant a pris part au dernier Vendée Globe (plan VPLP-Verdier de 2007). « Après son abandon dans la Route du Rhum en Class40, Maxime m’a contacté pour savoir si nous pouvions travailler ensemble », raconte Roland Jourdain. « Nous faisons actuellement un chantier de refit, une toilette complète du bateau qui sera remis à l’eau en mars. Maxime devrait rester avec nous en avril pour tirer ses premiers bords. Je serai heureux de l’accompagner car c’est un mec super, à la tête bien faite, qui s’investit à fond dans son projet. »


Roland Jourdain : « Ce rôle de transmission me plaît »

Kaïros est une structure qui tourne à plein régime, avec également l’accueil des Figaro 3 de Tom Dolan et Gildas Mahé, des projets dans le bio composites et l’hébergement du fonds de dotation Explore. « La ruche est pleine, ça bouge ! », se réjouit Roland Jourdain. « Nos beaux pontons neufs s’installent, qui permettront d’accueillir dans de meilleures conditions les différents projets. » Ce rôle d’accompagnement sied à merveille à Roland qui se réjouit à l’idée d’aller naviguer durant deux mois en IMOCA avec Yannick Bestaven et Kojiro Shiraishi. « J’ai commencé à l’école de voile, peut-être que je boucle la boucle », sourit-il. « Ce rôle de transmission me plaît. Je peux apporter ma vision sur le montage global d’un projet qui ne passe pas seulement par la performance pure sur l’eau. La façon de viser l’objectif final commence par la vie de ta petite entreprise. Il faut faire les bons arbitrages, ne pas se focaliser sur des dossiers peu importants pour la performance, en mettant de côté des aspects moins évidents mais essentiels. »


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2019 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport