Accueil  >  News  >  Assemblée Générale d [...] durable !

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • FFVISAF
  • TOLRIP

Supporters

News

Assemblée Générale de l’IMOCA : dynamisme et avenir durable !

 © Mer&Media/ IMOCA
© Mer&Media/ IMOCA

L’Assemblée Générale annuelle de la classe IMOCA s’est tenue à Lorient mardi 16 avril en présence des skippers et de leurs représentants. L’occasion de faire le point sur les actions engagées, de trancher sur des questions actuelles et de se projeter vers l’avenir. Bilan de cet après-midi d’échanges.

L’Assemblée Générale annuelle de l'IMOCA est toujours un moment important, qui permet de balayer de nombreux sujets, de faire un état des lieux des grands dossiers en cours, de fixer les orientations à venir et de partager des points plus techniques.

Bilan en trois volets des deux années écoulées
En poste depuis deux ans, Antoine Mermod a été reconduit dans sa qualité de Président de l’IMOCA jusqu’en 2021. Il a dressé le bilan du travail de son équipe durant la période écoulée. « Nous menons une action autour de trois grands axes. Le premier est l’instauration d’une relation positive et constructive avec les membres. Nous sommes dans une logique de disponibilité, d’écoute et de partage. Chacun doit être impliqué dans le processus de discussion. Nous suivons la même logique avec nos partenaires extérieurs, à commencer par les organisateurs de courses. Le deuxième axe est l’évolution du programme avec la création des IMOCA Globe Series, le nouveau Championnat du Monde, qui permettent de valoriser le programme de courses entre deux éditions du Vendée Globe et de réunir des flottes conséquentes au départ de chacune d'elles. La classe propose deux à trois événements solides par an. Cette dynamique assure aux partenaires des retombées plus conséquentes et régulières. Le troisième grand dossier est l’internationalisation de la classe. Le rapprochement avec The Ocean Race met plus de lumière sur l’IMOCA à l’international. De nouveaux projets étrangers se lancent, nous construisons une histoire à fort potentiel. "

Calendrier : cinq épreuves des Globe Series avant le Vendée Globe 2020 et déjà une ébauche pour la période 2021-2024
Comme prévu, cinq courses seront au programme des Globe Series d’ici au prochain Vendée Globe. En 2019, il y aura la Bermudes 1000 Race (coup d’envoi le 8 mai), la Rolex Fastnet Race (3 août) et la Transat Jacques Vabre (27 octobre). L’année 2020 sera très dense avec deux transatlantiques en solitaire (The Transat et la New York-Vendée) avant le grand départ du Vendée Globe, le 8 novembre des Sables d'Olonne.
Soucieuse d’anticiper le plus possible, la classe IMOCA réfléchit déjà à une ébauche de calendrier pour la période 2021-2024. Antoine Mermod : « D’ici un an, nous aurons défini les épreuves du circuit jusqu’en 2024. Cela permettra aux coureurs de s’organiser et de proposer à leurs sponsors de poursuivre leur engagement à l’issue du tour du monde en solitaire. »

Les skippers IMOCA, ambassadeurs du développement durable
L’an dernier, l’IMOCA a décidé de soutenir l’Appel lancé pour un Océan, bien commun de l’Humanité (www.OceanAsCommon.org), impulsé par la navigatrice Catherine Chabaud. En 2019, la classe poursuit cet engagement et passe à la vitesse supérieure en proposant par ailleurs un programme axé sur le développement durable. Soucieux de sauvegarder le milieu naturel dans lequel ils évoluent, témoins directs de la dégradation des océans, les marins s’impliquent, à l’image de Paul Meilhat. « Nous devons être exemplaires et leaders dans les grands débats sur l’avenir de notre planète, sans être donneurs de leçon », explique-t-il. « Les entreprises ont de plus en plus envie d’incarner ce changement, nous devons les accompagner dans ce mouvement. Beaucoup de skippers IMOCA sont déjà engagés, avec des projets éducatifs et scientifiques. Face à ce challenge qui nous concerne tous, il faut agir ensemble, se concerter, discuter avec les organisateurs. Nous allons entreprendre des actions concrètes pour minimiser notre impact environnemental et sensibiliser les personnes qui nous suivent. »
Antoine Mermod précise que la classe souhaite rapidement évoluer vers des bateaux zéro émission et donc autonomes dans leur production d’énergie. « Il est possible que ce soit déjà une règle en 2021 pour The Ocean Race. Le comité technique y réfléchit très sérieusement », révèle-t-il.

 

Plus de 30 IMOCA au départ du Vendée Globe 2020 ?
Le sujet sur le système de sélection au prochain Vendée Globe a fait l’objet de discussions instructives durant l’Assemblée Générale. Pour rappel, selon l’avis de course, si plus de 30 candidats remplissent les conditions d’inscription au tour du monde en solo, les skippers retenus seront ceux ayant effectué le plus grand nombre de milles sur les courses inscrites au calendrier des Globe Series. D’après les projections actuelles, 30 à 35 candidats pourraient se présenter pour le Vendée Globe 2020. Face à la crainte de certains teams de ne pouvoir être au départ, Antoine Mermod et Jacques Caraës, Directeur de course du Vendée Globe, assurent suivre la situation de très près avec la Saem Vendée.


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2019 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport