Accueil  >  News  >  Bermudes 1000 Race : [...] Fastnet !

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • FFVISAF
  • TOLRIP

Supporters

News

Bermudes 1000 Race : Première hiérarchie au Fastnet !

Photo © Bermudes 1000 Race
Photo © Bermudes 1000 Race

A 9h15 (heure française) ce samedi 11 mai, Sébastien Simon (Arkéa-Paprec) a été le premier à enrouler le phare du Fastnet, en mer d’Irlande, marque de parcours de la Bermudes 1000 Race Douarnenez-Brest. Sam Davies (Initiatives-Cœur), Boris Herrmann (Malizia Yacht Club de Monaco), Yannick Bestaven (Maître CoQ) et Maxime Sorel (V&B-Sailing Together) lui ont emboîté le pas.
Ce samedi midi, les 17 solitaires inscrits à ce premier rendez-vous des IMOCA Globe Series étaient encore en course, avec déjà des écarts significatifs après moins de deux jours de course.
La route est encore longue puisque les concurrents doivent virer une marque virtuelle au large des Açores avant de remonter vers Brest où sera jugée l’arrivée, à l’issue d’un parcours de 2000 milles très tactique.

Le premier tronçon de la Bermudes 1000 Race, entre Douarnenez et le phare du Fastnet (290 milles) a été exigeant pour les 17 marins, avec plusieurs phases de transition à négocier. Ceci dit, les 14 hommes et les trois femmes ont pu prendre leurs marques sans tirer sur le matériel. Une bonne nouvelle, sachant que l’épreuve arrive relativement tôt dans la saison, que certains IMOCA ont été remis à l’eau tardivement et que six marins découvrent l’exercice du solitaire en IMOCA.
 
Quatre foilers en éclaireurs, la surprise Sorel
Depuis le départ, donné de Douarnenez jeudi dernier à 17h, les coureurs ont beaucoup manœuvré et peu dormi. Le passage au phare du Fastnet (à laisser à bâbord) permet de faire un état des lieux précis des classements et des écarts. C’est Sébastien Simon qui a enroulé le premier ce rocher emblématique, à 9h15 ce matin. Tout juste une heure plus tard, à 10h15, c’est Sam Davies qui est passée à son tour, suivie de Boris Herrmann (à 11h) et Yannick Bestaven (à 11h15). Le tout dans des conditions parfaites, sous le soleil et un vent d’une dizaine de nœuds, ce qui a permis de faire de très belles images. Les favoris sont au rendez-vous et la bonne surprise vient de Maxime Sorel qui pour sa première course en solo en IMOCA a franchi le Fastnet à la 5e place (à 11h30).
 
Un groupe compact et des écarts significatifs
A midi ce samedi, Damien Seguin était en approche suivi par un groupe compact composé de Stéphane Le Diraison, Fabrice Amedeo et Clément Giraud. On note que la flotte de 17 IMOCA s’étire puisqu'il y a avait ce midi déjà 84 milles d’écart entre Sébastien Simon et Alexia Barrier, qui ferme la marche.
 
Prochaine marque de parcours : un waypoint au large des Açores
Après le passage du Fastnet, les concurrents mettent cap sur un waypoint situé à 820 milles, au large de l’archipel des Açores. Pour les premiers, il va falloir gérer une phase de molle avant que le vent ne s’établisse au Sud-Est puis se renforce demain. Les concurrents devraient réaliser de beaux runs de vitesse, au près débridé. D’après les derniers routages de la direction de course, les leaders pourraient atteindre le waypoint Açores mardi soir. L’occasion d’établir une nouvelle hiérarchie.
 
Ordre de passage au phare du Fastnet (heure française) :
1. Sébastien Simon (ARKEA PAPREC) : à 9h15
2. Sam Davies (Initiatives-Cœur) : à 10h15
3. Boris Herrmann (Malizia Yacht Club de Monaco) : à 11h
4. Yannick Bestaven (Maître CoQ) : à 11h15
5. Maxime Sorel (V&B-Sailing Together) : à 11h30

Les concurrents suivants attendus au Fastnet :
6. Damien Seguin (Groupe Apicil)
7. Stéphane Le Diraison (Time For Oceans)
8. Fabrice Amedeo (Newrest-Art & Fenêtres)
9. Clément Giraud (Envol by Fortil) …

Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2019 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport