Accueil  >  News  >  La Classe Imoca s'en [...] Challenge

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • FFVISAF
  • TOLRIP

Supporters

News

La Classe Imoca s'engage pour le No Plastic Challenge

09instagramphoto-100.jpg

C’est demain, mercredi 22 mai, que débutera la deuxième édition du No Plastic Challenge. Proposée par l’association No Plastic in My Sea, cette mobilisation nationale vise à lutter contre la pollution plastique, en réduisant collectivement la production et la consommation de ce matériau non biodégradable. Concrètement, jusqu’au 5 juin, des objectifs seront fixés quotidiennement pour donner un challenge et sensibiliser sur un point précis. Emmenée par Stéphane Le Diraison, qui porte le projet Time For Oceans, la classe soutient le No Plastic Challenge.


Utiliser une gourde, avoir un sac de course réutilisable, opter pour un savon solide, éviter de commander sur Internet, bannir les sachets et doses individuels, supprimer les pailles en plastique… Voici quelques gestes proposés à l’occasion du No Plastic Challenge. Cette opération, qui se tiendra du 22 mai au 5 juin, permettra à chacun de prendre conscience de son utilisation du plastique et surtout d’être informé sur les solutions alternatives permettant de réduire son empreinte plastique. Chaque jour, un geste sera proposé aux consommateurs, aux collectivités locales, aux écoles, collèges, lycées, aux clubs de sport et aussi aux entreprises.  


Un constat alarmant
Les données concernant le plastique sont très inquiétantes. Sa production a été multipliée par 20 en 50 ans et atteint 350 millions de tonnes par an à l’échelle mondiale. Chaque année, au moins 8 millions de tonnes de plastique finissent en mer et on estime qu’en 2050 il y aura plus de plastique que de poissons dans nos océans. Autre chiffre très alarmant : d’après l’ONU, 100 000 mammifères marins et 1 million d’oiseaux sont tués chaque année par le plastique. Malgré une prise de conscience citoyenne en France, la production de plastique a augmenté de 7,8 % en 2017 dans le pays et le taux de recyclage est seulement de 21 %... Bien d’autres chiffres pourraient être avancées, rendant indispensableune (ré)action collective face au fléau du plastique, dont l’impact sanitaire est bien connu. 

L’appel de Stéphane Le Diraison
Avec son projet « Time For Oceans », le skipper IMOCA Stéphane Le Diraison souhaite mobiliser sur la préservation des océans, en soulignant que chacun peut et doit agir en ce sens, car c’est essentiellement de nos activités à terre que sont issues ces pollutions.

C’est tout naturellement qu’il soutient le No Plastic Challenge. « En tant que skipper je suis témoin de nombreuses pollutions, dont celles liées au plastique qui sont très importantes. Ca fait mal au cœur de voir tout ce qu’on rejette dans les océans (ndlr : essentiellement de manière indirecte) », dit-il. « Le No Plastic Challenge est une initiative qui a pour but de sensibiliser à ces pollutions et il est primordial que les participants soient nombreux, en parlent autour d’eux, relayent les actions. J’ai envie d’agir et d’inciter les autres à le faire, en particuliers les skippers. Je leur lance un appel : nous sommes des ambassadeurs de cette cause. Participez au No Plastic Challenge et relayez-le pour qu’il ait le maximum d’impact ! »

Pour en savoir plus sur le No Plastic Challenge : https://noplasticinmyseafr.wordpress.com/le-no-plastic-challenge-2/

 


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2019 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport