Accueil  >  News  >  Été foisonnant pour [...] pers IMOCA

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • FFVISAF
  • TOLRIP

Supporters

News

Été foisonnant pour les skippers IMOCA

Stand-by à New York pour Alan Roura © Team La Fabrique
Stand-by à New York pour Alan Roura © Team La Fabrique

Alors que 22 équipages peaufinent leurs montures en vue de participer à la Rolex Fastnet Race, le 3 août prochain à Cowes, l’actualité IMOCA foisonne aux quatre coins de la planète. A commencer par la mise à l’eau imminente de quelques IMOCA de dernière génération, à l’image du monocoque de Thomas Ruyant révélé le 4 juillet dernier. Même actualité pour le nouvel Arkéa-Paprec de Sébastien Simon qui se prépare à quitter son chantier de construction et sera mis à l’eau à Port-La-Forêt deuxième quinzaine de juillet. Aux Etats-Unis, du côté de New York, Alan Roura est lui en stand by pour tenter le record de l’Atlantique nord en IMOCA. Au Japon, Benjamin Dutreux a récupéré l’ancien Spirit of Yukoh de Kojiro Shiraishi et s’apprête à le rapatrier en Vendée. Enfin, Paul Meilhat vient d’inscrire officiellement le premier projet français pour The Ocean Race, la course autour du monde en équipage et en IMOCA qui partira en 2021 d’Alicante. Revue de détail !

Paul Meilhat inscrit le premier projet français pour The Ocean Race

Après le projet Allemand initié par Boris Herrmann, c’est le Français Paul Meilhat, vainqueur de la dernière Route du Rhum-Destination Guadeloupe, qui vient d'officialiser son inscription à The Ocean Race, la course autour du monde en équipage en Imoca qui partira d’Alicante en 2021. « C’est plus que bien parti ! » a déclaré Paul. « C’est mon objectif principal et je suis officiellement inscrit. Le fait que ce soit en Imoca me permet d’avoir des prétentions. Mon objectif, c’est de mettre en place un projet ambitieux et gagnant autour de The Ocean Race 2021, puis la Route du Rhum 2022 et le Vendée Globe 2024 ».

Alan Roura s’attaque à l’Atlantique Nord en solitaire

A New York, Alan Roura est en stand-by pour tenter le record de l’Atlantique nord en IMOCA. Après Bernard Stamm en 2002, Alex Thomson en 2012 et Marc Guillemot en 2013, Alan Roura et son Imoca « La Fabrique » attendent la bonne fenêtre météo pour s’élancer sur une tentative de record de la traversée de l’Atlantique Nord en solitaire et en IMOCA. Avec 2880 milles à parcourir entre le phare d’Ambrose (au large de New York) et le Cap Lizard (pointe sud-ouest de l’Angleterre), le record détenu depuis 2013 par Marc Guillemot à bord de son Imoca Safran est de 8 jours 5 h 20’20’’. Alan Roura : « Je voulais déjà tenter ce record au retour de la dernière Route du Rhum, mais ni le bateau ni le bonhomme n’étions en état et je ne voulais pas tenter ma chance sans être dans des conditions optimales. Avec une année 2019 relativement calme, l’occasion de me lancer cet été était idéale. » Alan a annoncé hier qu’il passait en « code orange » ce qui veut dire qu’un départ sous 24h est possible. Affaire à suivre...

Le nouvel IMOCA de Thomas Ruyant en route vers Lorient

Du côté de l'Italie, Thomas Ruyant vient de dévoiler son tout nouvel IMOCA dessiné par Guillaume Verdier et construit au chantier italien Persico Marine. Le monocoque au profil très « agressif » est en route vers Lorient et sera mis à l’eau le mois prochain.

Damien Seguin, Benjamin Dutreux, Maxime Sorel...

Un beau résultat sportif nous vient aussi de Cadix (Espagne) où Damien Seguin a décroché ce week-end son 5e titre mondial en 2.4 mR (voile paralympique). Le skipper de Groupe Apicil qui se prépare à participer à la Rolex Fastnet Race puis à la Transat Jacques Vabre, embarquera Yoann Richomme, le tout récent vainqueur de la Solitaire du Figaro. 

Du côté du soleil levant, au Japon, le Vendéen Benjamin Dutreux a récupéré le monocoque Spirit of Yukoh avec lequel Kojiro Shiraishi a participé au Vendée Globe 2016. Une fois de retour en Vendée, le skipper sablais devrait naviguer dès la rentrée et participer à la Transat Jacques Vabre afin de se qualifier pour le Vendée Globe 2020.

Enfin, une bonne nouvelle pour le Malouin Maxime Sorel ! Après le département de la Vendée, organisateur du Vendée Globe, c’est un autre département des Pays de la Loire, la Mayenne, qui s’engage. Le département sera le partenaire de Maxime Sorel et de son Voilier V and B pour les courses à venir et dans la perspective du Vendée Globe 2010.


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2019 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport