Accueil  >  News  >  Solitaire du Figaro [...] du la main

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

Solitaire du Figaro : ils n’ont pas perdu la main

Ils étaient quatre représentants de la classe IMOCA au départ de Bordeaux pour cette édition 2013 de la Solitaire du Figaro, bien décidés à faire valoir leur statut d’ancien vainqueur de l’épreuve.

Alexis Courcoux / La Solitaire du Figaro
Alexis Courcoux / La Solitaire du Figaro

Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont tenu leur rang ! A tout seigneur, tout honneur, un grand coup de chapeau à Yann Elies qui devient le premier concurrent depuis Guy Cornou (à l’époque ou la Solitaire s’appelait encore course de l’Aurore) à réaliser le doublé sur deux éditions consécutives.

Dominateur sur la première étape au point d’écraser la concurrence, il a pu penser avoir course perdue quand, dans la remontée vers Roscoff, il cassait son étai. Il avait quand même réussi à convoyer son bateau jusqu’à l’arrivée, mais affichait au classement général  un débours de plus de trente minutes sur le nouveau leader de la course, Frédéric Duthil. Auteur d’une quatrième étape magistrale, Yann écrasait de nouveau la concurrence et prouvait que c’était bien lui le patron cette année.


Les trois autres piliers de la classe IMOCA n’ont pas à rougir de leur classement, puisque tous figurent dans le top 10. Malgré un manque de préparation évident, Michel Desjoyeaux se classe septième avec un podium à la clé à l’arrivée à Roscoff. Jérémie Beyou et Armel Le Cléac’h finissent respectivement cinquième et huitième avec une victoire d’étape pour le skipper de Banque Populaire, une performance méritoire quand on sait à quel point cette course est exigeante et combien il est difficile de s’y consacrer tout en menant de front un autre projet.


Adrien Hardy, Morgan Lagravière, Xavier Macaire sont quelques uns des jeunes talents qui frappent à la porte. Tous ces garçons aimeraient bien s’aligner en 2016 au départ du Vendée Globe. La fusion des « anciens et des modernes », on alignerait là un plateau qui aurait fière allure !


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport