Accueil  >  News  >  Compte-rendu : La no [...] auge IMOCA

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

Compte-rendu : La nouvelle jauge IMOCA

Les grandes orientations de la nouvelle jauge étaient présentées ce lundi au public du Salon nautique par les skippers de la classe.

Copyright : Christophe Favreau
Copyright : Christophe Favreau

A l'occasion du débat dédié à la nouvelle jauge IMOCA, organisé sur le stand de la Barecelona World Race (1 M50), les skippers Jean Le Cam, Bernard Stamm et Christopher Pratt, accompagnés de l'architecte naval David de Prémorel (Groupe Finot-Conq) sont revenus sur les nouvelles règles qui vont régir la flotte des 60 pieds à partir de la prochaine Barcelona World race, dont le départ sera donné le 31 décembre 2014, à Barcelone (Espagne). Après avoir évoqué le nécessaire et difficile compromis que représente l'établissement de règles visant à guider les architectes dans la conception des nouveaux bateaux, les skippers ont expliqué les principaux éléments de cette évolution de la jauge. « Pour résumer, le nouveau cadre laisse de la liberté architecturale sur la plateforme, mais les quilles et les mâts vont être standardisés. La casse de ces appendices est en effet la plus grande cause d'abandon lors des courses», expliquait Bernard Stamm. Deux sortes de mâts seront néanmoins autorisées, à savoir les mâts à barres de flèches, fixes, et les mâts ailes tournants, dits « thoniers », avec leurs grands outriggers. Concernant les quilles, la fiabilité a également été privilégiée puisque le choix s'est orienté vers une construction d'une quille pleine taillée dans un bloc d'acier forgé. Les techniques de construction qui utilisaient la fibre de carbone ou le principe du mécano-soudé, jugées pas assez fiables ou trop coûteuses, ont été abandonnées. « Outre la notion de fiabilité et de sécurité pour les coureurs, intervient la nécessité pour nous de pouvoir continuer à assurer nos bateaux. Plus ces derniers seront fiables, et plus ce sera facile, plus nous pourrons voir les coûts baisser là aussi, puisque le risque de casse sera vraiment moins important. L'idée de pouvoir avoir recours à une réserve de mâts standardisés, en cas de casse juste avant un départ, peut également permettre de sauver sa course...ou en tout cas de pouvoir partir dans les temps », précisait également Jean Le Cam.

L'assemblée générale du 17 décembre prochain devrait permettre, après la synthèse de nouvelles études demandées à plusieurs architectes pendant la Transat Jacques Vabre, d'avancer encore un peu plus et de finaliser la nouvelle jauge pour la fin de l'année 2013.


L'intégralité de la conférence filmée est à voir ICI.

Une version courte est également en ligne.


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport