Accueil  >  News  >  Gaes Sailing Team pr [...] ième place

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

Gaes Sailing Team prend la troisième place

Un entraînement réussi pour la paire mixte

gaes.jpg

Pour les espagnols Anna Corbella et Gerard Marin, seul duo mixte de l’IMOCA Ocean Masters New York to Barcelona Race, cette quinzaine de course a fourni une expérience précieuse en vue de leur participation à la Barcelona World Race cet hiver.

Corbella et Marin sont tous soutenus par la FNOB, la Fondation pour la Navigation Océanique de Barcelone, qui développe la pratique de la course au large en équipage réduit en Espagne et qui est à l’origine du partenariat d’Anna Corbella avec l’entreprise d’appareils auditifs GAES Centros Auditivos.

Après avoir tous deux participé à la dernière Barcelona World Race sur deux IMOCA 60 différents, ils s’aligneront ensemble sur la prochaine édition. A cette occasion, les deux skippers élèvent le niveau et prennent la barre de l’ancien Gitana 80 avec lequel le légendaire skipper Français Jean Le Cam a pris la 5ème place du dernier Vendée Globe sous les couleurs de Synerciel.

Compte-tenu du fait que l’IMOCA Ocean Masters New York to Barcelona Race était le galop d’essai d’Anna et de Gerard à bord de leur nouvelle monture, plus complexe, et que le bateau doit encore être optimisé (ce qui sera le cas en décembre pour le tour du monde), ils ont réalisé une performance exceptionnelle sur ces 14 jours de course.

Sachant qu’ils ne partaient pas favoris, Anna et Gerard ont souvent été contraints de tenter des options différentes de celles des bateaux plus rapides. Certaines se sont avérées payantes – comme au départ de New York quand leur trajectoire Sud leur a permis de prendre la tête sur les premières heures de course.

Mais ce n’a pas toujours été le cas, comme quand ils ont empanné au Nord plusieurs heures avant le reste de la flotte à l’approche des Açores ou quand ils ont fait le choix d’une trajectoire Nord à l’entrée de la Méditerranée vers la côte Andalouse dépourvue du moindre souffle.

GAES est arrivé à Barcelone à 13 :53 :45 UTC aujourd’hui après 14 jours 21 heures 43 minutes et 45 secondes, quelques 19 heures après Hugo Boss.

« La course n’a pas été facile, avec des conditions très variables : de beaucoup de vent au calme complet… », commentait Anna à l’arrivée. « La course n’a pas été facile, avec des conditions très variables : de beaucoup de vent au calme complet… L’arrivée a été un peu compliquée dans les petits airs, on se disait qu’on n’y arriverait jamais. Mais on est satisfait de notre course, on a fait du bon travail. Le meilleur moment a certainement été le départ à New York, nous avons pris un bon départ, et le lieu était purement et simplement incroyable, c’était une expérience unique. »

Sur cet exercice d’entraînement, les deux skippers ont admis avoir appris beaucoup.

Anna Corbella : « Nous avons eu d’autres bons moments en Atlantique, avec de belles vagues et des conditions que nous n’avions pas eues l’occasion de rencontrer jusqu’à présent en entraînement. »

Gerard Marin : « C’était une belle course, un bon moyen de tester le bateau en condition de course contre des adversaires très performants et d’en tirer les bonnes conclusions. On ne peut pas faire ça seul en entraînement. Nous avons encore à apprendre de notre bateau. De plus, nous n’avions encore jamais navigué à ce rythme – l’intensité est restée constante tout au long de la course. Nous avons appris beaucoup et identifié un certain nombre de choses à améliorer d’ici le départ de la Barcelona World Race. »

Gerard a également fait part de ces moments qu’il a tout particulièrement appréciés sur cette course, notamment au milieu de l’Atlantique après avoir passé la zone des glaces. « La flotte naviguait en paquet, nous avions beaucoup de vent, au portant sous A2. »

Ils ont choisi beaucoup d’options risquées au cours du parcours, et quand ces choix ne se sont pas avérés payants, Anna a admis que c’était à mettre sur le compte de leur manque d’expérience en matière d’analyse météo. « Nous avons fait une erreur tactique pour des raisons de météo. Nous étions tous les deux persuadés que nous faisions le bon choix, et nous pensons que c’était une erreur, mais nous n’en sommes pas sûrs, ce qui montre bien que nous devons encore progresser sur ces questions de météo. »

GAES était la seule paire mixte de l’IMOCA Ocean Masters New York to Barcelona Race. Il est intéressant de faire la comparaison entre les deux expériences d’Anna avec Dee Caffari d’une part, sur la dernière Barcelona World Race, et avec Gerard : « La différence entre naviguer en double avec un homme ou une femme c’est l’odeur à l’intérieur du bateau. Il sent meilleur avec une autre femme ! Plus sérieusement je pense qu’il n’y a pas de différence – ou elle provient plus du fait des différences de personnes. A l’évidence Gerard est plus fort qu’une femme, et ça aide à certains moments, mais ce n’est pas si significatif que ça. »

Quant aux deux premières choses qu’ils feront à terre, Anna Corbella a avoué qu’elle avait hâte de prendre une bonne douche, après deux semaines à ne pouvoir utiliser qu’un seau. Elle se réjouissait également de retrouver ses amis, sa famille et son chien. Gerard admettait lui qu’il n’avait pas vue sa compagne enceinte depuis longtemps : « J’ai hâte de la serrer dans mes bras ».


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport