Accueil  >  News  >  Défi Azimut IMOCA : [...] nt le Rhum

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

News

Défi Azimut IMOCA : mise en train apéritive avant le Rhum

Les sept IMOCA présents ont pu se confronter en solitaire comme en équipage
Un rendez-vous convivial, mais aussi sportif
Les favoris pointent déjà leur étrave

© Christophe Favreau
© Christophe Favreau

Grand beau temps sur le Défi Azimut 2014. Pour sa 4e édition, l’épreuve qui rassemble, lors du week-end de l’Atlantique Télégramme Tébésud, les IMOCA pour une confrontation amicale avant les grandes échéances de l’automne, n’a pas failli à sa réputation. Si le vent a joué parfois les filles de l’air, les coureurs n’ont pas manqué de répondre présent à l’invitation.

 

 

 

 

Une course de 24H réduite

Au programme, tout d’abord était proposée une course de 24 heures au départ de Lorient. Compte tenu des conditions météorologiques, ce fut finalement un parcours d‘une centaine de milles qui fut décidé. Mais même en 100 milles dans le petit temps, il peut se passer des choses : ce fut Vincent Riou, qui à bord de PRB se prit, de nuit, dans une bouée de casier. Outre le fait d’arrêter net le monocoque orange, Vincent déplore du même coup un contact avec Jérémie Beyou qui, surpris par la manœuvre involontaire de PRB, n’a pas pu l’éviter totalement. Pour le navigateur de Loctudy, il va y avoir un peu de travail de chantier entre stratification et vérification du voile de quille qui a pu être endommagé.

Armel Tripon (For Humble Heroes) a, quant à lui, dû faire face à une fuite de son système hydraulique qui l’a obligé à basculer sa quille manuellement. Pas l’idéal sur un petit parcours côtier. Enfin François Gabart, victime d’un black-out électrique, a été contraint de laisser la barre de MACIF à son media man, le temps de réparer. Respectueux des règles, le vainqueur du dernier Vendée Globe n’a pas voulu couper la ligne d’arrivée, estimant qu’il ne pouvait plus se targuer d’avoir navigué en solitaire. C’est Jérémie Beyou (Maître CoQ) qui emportait ce parcours en solitaire, après un peu plus de 12 heures de course.

Tour de Groix, le record tremble

Dimanche 28 septembre, quelques runs en équipages étaient au programme avant un tour de Groix, lui aussi en équipage. C’est encore Jérémie Beyou qui s’adjugeait le meilleur temps sur les runs. Autour de Groix, c’est Marc Guillemot (Safran) et son équipage qui étaient tout près de battre le record du tour de l’île, détenu depuis 2011 par Vincent Riou en 1h 28mn 41s.

Convivialité, détente, partage avec les partenaires, mais aussi compétition, le Défi Azimut a rempli ses objectifs. A un peu plus d’un mois du départ de la Route du Rhum Destination Guadeloupe, quatre concurrents ont paru particulièrement affûtés. La bagarre promet d’être somptueuse entre François Gabart (MACIF), Jérémie Beyou (Maître CoQ), Marc Guillemot (Safran) et Vincent Riou (PRB). Pour Louis Burton (Bureau Vallée), Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur) comme Armel Tripon (For Humble Heroes), le rôle d’outsider convient à merveille. Une course transatlantique, c’est long et le passé l’a montré, il est rare que les scénarios écrits d’avance soient respectés.

Résultats du Défi Azimut

1 Jérémie Beyou (Maître CoQ)

2 Marc Guillemot (Safran)

3 Vincent Riou (PRB)

4 Louis Burton (Bureau Vallée)

5 Armel Tripon (For Humble Heroes)

DNF : François Gabart (MACIF)

Tour de Groix en équipage

1 Marc Guillemot (Safran)

2 Jérémie Beyou (Maître CoQ)

3 Vincent Riou (PRB)

4 François Gabart (MACIF)

5 Armel Tripon (For Humble Heroes)

6 Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur)

7 Louis Burton (Bureau Vallée)


Afficher toute la rubrique


Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport