Sans confiance mutuelle, sans vision commune, pas de performance ! Giancarlo Pedote, qui s’apprête à participer pour la quatrième fois à la Route du Café et l’a même remportée en 2015 dans la catégorie des Multi50, l’a bien compris, et depuis longtemps.

Le skipper du 60 pieds IMOCA aux couleurs de Prysmian Group et d’Electriciens sans Frontières a donc mûrement réfléchi le choix de son co-skipper pour la 15e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre, dont le départ est fixé au dimanche 7 novembre prochain. C’est ainsi Martin Le Pape que le navigateur italien a décidé d’embarquer pour l’épauler sur les 5 800 milles du parcours à destination de Fort-de-France, en Martinique, via l’archipel brésilien de Fernando de Noronha.

« Le facteur humain est très important sur un exercice tel qu’une transat comme la Jacques Vabre, qui dure plus ou moins deux semaines. Il ne faut pas le négliger. En tous les cas, en ce qui me concerne, c’est une chose à laquelle j’accorde énormément d’importance, car je suis avant tout un passionné », explique Giancarlo Pedote qui sait pertinemment qu’il ne suffit pas d’aligner de bons éléments pour constituer une équipe gagnante. « Si le duo n’est pas soudé, il ne fonc­tionne pas », ajoute le navigateur italien, bien conscient que pour rendre un tandem efficace, il faut lui insuffler un élan, une envie, de l’organisation, du rythme, du partage, de l’émotion, une histoire. « Pour cette édition 2021, le choix de Martin Le Pape s’est imposé assez naturellement. C’est quelqu’un que je suis depuis longtemps sur le circuit des Figaro Bénéteau. C’est un marin talentueux et il l’a encore montré récemment en remportant le Tour de Bretagne à la Voile en double avec Sébastien Col. C’est aussi un homme enthousiaste et motivé, et c’est un point essentiel pour moi qui aime faire tout ce que j’entreprends avec passion », indique Giancarlo qui vit intensément ses projets, et aime aller perpétuellement de l’avant. 

Yz 190919 0014© YVAN ZEDDA

La passion pour maître-mot

« Au-delà de l’aspect humain, faire appel à Martin a aussi du sens pour moi pour continuer de progresser », détaille le marin, 8e de la dernière édition du Vendée Globe, peu enclin à se reposer sur ses acquis. « C’est toujours intéressant et constructif d’avoir un nouveau regard. Cela permet de confronter des points de vue et de voir d’autres manières de faire. En somme, d’avoir un plus grand angle. Nos premières navigations se sont très bien passées, et la Rolex Fastnet Race que nous allons courir en tandem début août sera une belle occasion de prendre nos marques ensemble en course, puis de faire monter en puissance le bateau dans sa configuration actuelle. Ce sera, assurément, une belle première aventure ! », ajoute le skipper de Prysmian Group.

Un duo donnant-donnant

Un avis partagé par Martin Le Pape, qui se réjouit de partager son expérience avec celle du marin italien. « Une opportunité comme celle que m’offre Giancarlo ne se refuse pas ! C’est une chance incroyable pour moi, d’une part de profiter de sa connaissance du large et, d’autre part, de celle qu’il a de la Transat Jacques Vabre », explique le Finistérien qui officie depuis sept ans sur le très exigeant circuit des Figaro Bénéteau, et qui exulte de prendre part à cette mythique transat en double au départ du Havre pour la toute première fois. Dans la catégorie prestigieuse des IMOCA, qui plus est. « Cela va me permettre de mettre un pied dans cette classe, et cela tombe à point nommé dans ma recherche de partenariat pour le Vendée Globe 2024. Sportivement, ce sera hyper intéressant car Giancarlo connait son bateau sur le bout des doigts. C’est un excellent marin et je suis très heureux d’embarquer avec lui. Il va m’apporter énormément et de mon côté j’espère lui insuffler ma culture de la régate au contact », termine Martin Le Pape. 

Francesco Zecchi, Directeur MID Europe du Sud pour Prysmian : « Nous sommes très heureux de reprendre la saison sportive après le Vendée Globe avec cette compétition importante dans la classe IMOCA. Ce sera l'occasion pour Prysmian Ocean Racing et Giancarlo de reprendre ensemble notre projet, forts des connaissances et de l’expérience acquises avec le bateau. La Rolex Fastnet Race sera également une nouvelle fois l'occasion de célébrer les couleurs de notre marque Prysmian Group et de mettre en avant ses valeurs au niveau international. »