Entré en chantier le 31 octobre 2019, l’IMOCA MACSF a été remis à l’eau ce week-end, après deux mois et demi de travaux.

Pas une minute à perdre pour Isabelle Joschke, qui a très vite repris la barre de son soixante pieds et qui s'apprête à prendre le large en solitaire, pour une longue période d'entraînement.

Mise à l’eau réussie pour l’IMOCA MACSF

Toute l’équipe technique était à pied d’œuvre vendredi et samedi derniers pour remettre à l’eau le voilier MACSF suite à une période de chantier. Sous le regard attentif d’Isabelle Joschke, d’Alain Gautier – team manager – et d’Éric Mollard – Directeur de la communication à la MACSF - la manœuvre s’est déroulée à la perfection devant la Base de Lorient, dans des conditions météo idéales. L’IMOCA MACSF a retrouvé son élément. Une symbolique forte pour Isabelle et toute son équipe, marquant le démarrage d’une grande année de navigation en solitaire.

MACSF de retour à l'eau

« Nous y sommes ! 2020 démarre en action, avec la remise à l’eau de notre soixante pieds dans des conditions quasi parfaites. En ce début d’année, l’ambiance sur les pontons est particulièrement calme, la plupart des autres soixante pieds étant en chantier depuis leur retour de la Transat Jacques Vabre. Nous sommes donc un peu décalés par rapport à nos concurrents. Je suis impatiente de reprendre la navigation à bord de l’Imoca Macsf ! » déclarait Isabelle JOSCHKE, skipper de l'IMOCA MACSF, au moment de la mise à l'eau.

Passage en mode « solitaire » enclenché

L'IMOCA MACSF bascule désormais dans une configuration de navigation en solitaire. Durant la période de chantier hivernal, de nouveaux aménagements ont été réalisés, en vue d’optimiser l’ergonomie à bord. Des options que notre skipper va pouvoir tester et valider dans les jours à venir.

L’IMOCA MACSF a repris du service ce dimanche, en réalisant une première navigation autour de l’île de Groix. Une mise en route concluante, qui a été suivie d’autres sorties en mer en ce début de semaine. Ce mercredi, Isabelle a mis les voiles et quitté le port de Lorient, direction le grand large, pour une plus longue période de navigation, en solitaire.