EVENEMENTS

Vendée-arctique-les sables d'olonne

Vendee Arctique HOME site

 

Partenaire science : COI UNESCO

Sector sc ioc fr

Un partenariat unique au service des sciences océaniques

La Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO est l’organe des Nations Unies chargé de soutenir les sciences et les services océaniques mondiaux. Cette organisation permet à ses 150 États membres de travailler ensemble pour protéger la santé de notre océan commun en coordonnant, à travers ses équipes d’experts, des programmes d’observation de l’océan, d’atténuation des risques, d’alerte aux tsunamis et de planification spatiale marine. La COI, en collaboration avec les équipes du «Centre de soutien aux programmes d’observation in situ de la Commission technique mixte d’océanographie et de météorologie maritime » (JCOMMOPS), fournit également des orientations aux autres organisations internationales et aux États, en matière de surveillance et d’observation de l’océan ainsi que d’échange de données. L’un des objectifs principaux de la COI est de permettre aux États membres de renforcer les capacités scientifiques et institutionnelles nécessaires à la réalisation de l’Objectif de développement durable n° 14 des Nations Unies, qui entend conserver et gérer durablement les ressources marines d’ici à 2030.

 

Les skippers IMOCA soutiennent les scientifiques

Le 31 janvier 2020, la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO et la classe IMOCA ont signé un nouveau partenariat au siège de l’UNESCO à Paris. L’ensemble des activités opérationnelles à mener, tel que les déploiements des instruments météo-océanographiques, sera coordonné par JCOMMOPS, centre international d’excellence pour la coordination des programmes d’observation in situ du Système mondial d’observation de l’océan (GOOS). Depuis 20 ans JCOMMOPS, qui dépend de la COI et de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), s’occupe de la coordination, de l’harmonisation et de l’implémentation d’un réseau de 10 000 plateformes d’observation météo- océaniques in situ, assurant ainsi la surveillance continue de l’océan et de l’atmosphère. Sur la course Vendée – Arctique – Les Sables d’Olonne, Boris Hermann (Seaexplorer - YC de Monaco) embarquera et déploiera un flotteur profiler Argo (Programme international d’observation de l’océan global lancé en 2000) - opéré par Argo-France. Les bateaux de Boris Herrmann (Seaexplorer - YC de Monaco) et Fabrice Amedeo (Newrest - Art & Fenêtres) seront équipés de capteurs océanographiques. Thomas Ruyant (LinkedOut), Miranda Merron (Campagne de France), Manuel Cousin (Groupe SETIN), Armel Tripon (L’Occitane en Provence), Damien Seguin (Groupe Apicil) et Maxime Sorel (V&B - Mayenne) embarqueront des bouées météo. L’ensemble de ces instruments scientifiques ont pour but de récolter des données telles que le taux de CO2, la salinité ou encore la température de l’eau de mer. Ces données récoltées permettent ainsi aux scientifiques du GOOS d’étudier le climat et de faire des projections sur les évolutions du réchauffement climatique, de préserver la santé de l’océan et d’améliorer les services météorologiques. Sur certaines zones du globe, la communauté scientifique manque de données. C’est en tenant compte de cette problématique que la direction de course a déterminé le waypoint du parcours, tout au nord au 62°00,000 N025°00,000W : c’est ici que sera déployé le flotteur profileur Argo.

 

INSTITUT PASTEUR 

Institut pasteur logo 2020

Créé en 1887, l’Institut Pasteur est un institut international de recherche et d’enseignement, au cœur des progrès futurs de la science, de la médecine et de la santé publique. Fondation à but non lucratif reconnue d’utilité publique, l’Institut Pasteur accomplit quatre grandes missions d’intérêt général : la recherche, l’enseignement, la santé des populations et des personnes, le développement de l’innovation et le transfert de technologies.

Face à la pandémie de COVID-19, l’Institut Pasteur - dont 33% du budget repose sur la générosité du public – appelle à se mobiliser auprès des chercheurs afin de proposer le plus rapidement possible des nouveaux moyens de dépistage, de prévention et de traitement pour lutter contre le virus.

L’organisation de la Vendée - Arctique - Les Sables d’Olonne a souhaité offrir de la visibilité à l’Institut Pasteur. En établissant des parallèles avec le milieu de la course au large, il s’agit de sensibiliser le public aux actions menées par l’institut au quotidien et en temps de crise. À chaque vue de la cartographie de la course, les passionnés de voile seront appelés à faire un don pour l’Institut Pasteur. Au départ et à l’arrivée les bateaux porteront les couleurs de l’institut. Tout au long du parcours, les travaux des chercheurs seront mis en avant à travers des capsules vidéos diffusées sur le site de la course.


THE OCEAN RACE

DongfengRaceTeam 20180318 1268© Eloi Stichelbaut/Dongfeng Race Team


Pour l’année 2019-2020, la classe IMOCA a le projet de rédiger une charte d’engagement avec The Ocean Race. Ainsi, la classe souhaite s’associer avec l’une des courses les plus engagées afin de promouvoir des initiatives durables et développer de nouveaux systèmes d’énergies renouvelables de pointe à bord des bateaux pour contribuer à limiter l’impact sur les Océans. 

En effet, lors de l’édition 2017-18 de la légendaire course autour du monde, The Ocean Race a choisi d’ancrer son message autour du développement durable et de se focaliser sur la réduction du plastique dans les Océans. The Ocean Race a proposé un plan d’actions comportant de nombreuses initiatives concrètes telles que l’organisation de sommets et workshops dans différentes villes visitées par la course.

Le bateau ambassadeur du programme, baptisé Turn The Tide On Plastic a également pris part à l’épreuve. Un kit pédagogique pour la sensibilisation des plus jeunes a été diffusé en plusieurs langues dans 38 pays. Le programme scientifique mené pendant toute la course par les marins sur les Océans du globe a permis de récolter de précieuses données sur la présence de micro-plastique même dans les zones les plus isolées. The Ocean Race a placé le développement durable au premier plan de la course et a une réelle volonté de jouer le rôle de catalyseur d’un changement positif au delà du monde de la voile. 

Aujourd’hui, le rapprochement de la classe IMOCA à The Ocean Race et son programme prometteur entre dans une démarche volontaire de la part des skippers de contribuer à agir pour un véritable changement. Il est aujourd’hui essentiel que les entités de notre sport s’associent pour « naviguer avec du sens. »

The Ocean Race fournit un programe éducatif afin de sensibiliser les plus jeunes au développement durable. Ce programme est actuellement disponible ci-dessous :

KIT FRANCAIS 
KIT ANGLAIS
KIT ESPAGNOL

En savoir plus sur The Ocean Race

 

LA TRANSAT JACQUES VABRE

Tjv17 finishharbour 5342© Jean-Louis Carli / ALeA / TJV17
 

 

En 2007, la Transat Jacques Vabre a lancé un programme de développement durable : Prendre la mer, agir pour la terre. Ce programme s’est développé d’année en année et aujourd’hui, il comprend plus de 40 actions sur des thématiques sociétales, éducatives et environnementales, telles que l’implication de TIGistes, la suppression des plastiques à usage unique dans tous les lieux gérés par l’organisation, 100 % des déchets du village triés, aucun flyer sur le village, mise en avant des mobilités douces, actions de sensibilisation du public… etc.

Les organisateurs de la Route du café ont par ailleurs signé la charte des 15 engagements écoresponsables des organisations d'événements sportifs, lancée en 2017 par le Ministère des Sports, en partenariat avec l’ONG WWF France et s’associent à l’appel, Ocean As Common, pour considérer tous les espaces marins, côtiers comme hauturiers, comme le bien commun de l’Humanité.

La Transat Jacques Vabre, reconnue comme un exemple d’événement éco-responsable par l’Ademe dès 2009, enrichit lors de chaque édition ses engagements pour agir concrètement et sensibiliser le public.

17 septembre 2018, Worshop Tip&Shaft Connect sur le Développement Durable dans la course au large

 

News