Accueil  >  Skippers  >  Nándor FA

Recevoir notre newsletter

Inscrivez-vous maintenant

 

Vos données ne sont retransmises à AUCUN tiers.

Facebook Twitter RSS

Partenaires officiels

  • Mutuelle Des Sportifs
  • Azimut Communication

Fournisseurs officiels

  • Sea & Co
  • FFVISAF
  • TOLRIP
  • SailingNews.tv

Supporters

Skippers

Nándor FA

Nándor FA
Nationalité : Hungarian
Age : 64 ans
Site : www.spiritofhungary.hu
Skipper principal de : Spirit Of Hungary (HUN 77)

Classement général

Saison Classement points
Saison 2015-2016 10 223 pts
Saison 2013-2014 17 019 pts
Le navigateur Nandor Fa est le Sir Robin Knox-Johnston de la Hongrie. Au milieu des années 1980, quand la Hongrie faisait encore partie du bloc de l’Est, il devint avec l’un de ses amis József Gál le premier navigateur hongrois à naviguer autour du monde. Plus tard, il fut l’un des précurseurs de la course autour du monde en solitaire et a largement participé à la fondation de la Classe IMOCA. Aujourd’hui, après 17 ans d’absence de la Classe, la discrète légende hongroise est de retour avec un bateau neuf et une envie de parachever l’histoire.

Bien qu’issu d’une famille de lutteurs, c’est le canoë qu’il a d’abord pratiqué avant de se tourner vers la course au large, et l’une de ses grandes désillusion fut de manquer la sélection en équipe nationale pour les JO de Los Angeles en 1984. Pour se remettre de cette déception, et inspire par les voyages de Joshua Slocum et Sir Francis Chichester, Fa a dessiné, conçu et construit un petit mais solide bateau de croisière, et à un moment où il était inconcevable pour des hongrois de réaliser de tels projets, il embarqua avec son ami pour un tour autour de la planète qui durera deux ans.

C’est à l’occasion de ce voyage que Fa à pris connaissance du BOC Challenge, le tour du monde en solitaire avec escales, couru sur des bateaux dont les IMOCA 60 actuels sont les héritiers.

Et ainsi, contre toute attente, Fa est parvenu à s’aligner au départ de l’édition 1990-91 du BOC Challenge sur un 60 pieds encore une fois conçu et construit par ses soins, le Alba Regia. Il termine 10ème de cette course malgré des dommages importants sur le bateau, dont la casse des deux safrans survenue juste après avoir quitté Cape Town, ce qui l’avait contraint à rentrer au port en ne pouvant s’appuyer que sur les voiles pour maintenir sa direction. Il a néanmoins terminé la course, lui permettant de devenir le premier circumnavigateur solitaire hongrois de tous les temps.

Fa poursuit son aventure en prenant le départ de la deuxième édition du Vendée Globe, en 1992-93 à bord du même bateau, quelque peu modifié et amélioré, et termine à une très honorable 5ème place, en étant par la même occasion le premier
non-français à franchir la ligne d’arrivée.

Pour la troisième édition du Vendée Globe, en 1996, Fa construit de ses propres
mains un nouvel IMOCA 60, plus modern, le Budapest, avec quelques spécificités comme une quille basculante actionnée par un système de palan au lieu des vérins hydrauliques habituels. Malheureusement, malgré le fort potentiel du bateau, il
subit d’importants dommages sur la quille, et après trois arrêts pour réparer, une collision avec un cargo force Nandor Fa a l’abandon, et mis fin à sa carrière de coureur au large en solitaire… Jusqu’à aujourd’hui.

Après avoir passé ces dernières années à construire des marinas en Hongrie, en Autriche et en Croatie, Nandor Fa fait son retour en IMOCA. Son nouveau bateau, Spirit of Hungary, est un plan de sa propre facture. Il a eu la chance d’avoir l’accord de Zoltak, un fournisseur de carbone base au Etats-Unis, pour lui fournir les fibre de carbone nécessaires à la construction de son 60 pieds, et la coque du bateau a été construite par le plus grand constructeur de bateaux en composite en Hongrie, Pauger, puis finalisée par Nandor Fa. Le bateau a la particularité d’être le premier construit selon les nouvelles règles de la Classe IMOCA.

Terminer le bateau à temps a été une tâche herculéenne. Comme le dit Fa: “Ces dernières années, nous avons travaillé 14 à 16 heures par jour. J’ai également réalisé toutes les installations. D’un côté c’est épuisant, mais de l’autre j’apprécie énormément ce genre d’entreprise”.

A l’évidence la course en solitaire a bien évolué depuis ces trente dernières années. A l’époque du BOC Challenge, les bateaux étaient construits en fibres de verre ou en aluminium, ils étaient plus lourds et moins puissants. Lors de son premier tour du monde, il n’y avait ni GPS ni ordinateur à bord et il naviguait “à l’ancienne”, au compas, sextant et cartes en papier, et en utilisant une radio HF/SSB pour rester en contact avec la terre, avant le développement des communications satellite à bord des voiliers de course.

Avec les équipement obligatoires GPS, communications satellite et de sécurité, le sport est aujourd’hui beaucoup plus sûr. Depuis qu’il a quitté l’IMOCA (au sein de laquelle il a passé 5 ans en qualité de Président), le circuit est passé d’un événement majeur – le Vendée Globe – à un programme complet qui porte aujourd’hui le nom de Championnat du Monde IMOCA Ocean Masters.

De ce nouveau Championnat, Fa affirme: “C’est une idée fantastique de rendre la Voile plus professionnelle, d’impliquer plus de partenaires, sponsors, d’élever les budgets, etc. Je suis favorable au concept du circuit Ocean Masters et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de rejoindre la flotte. Je voudrais participer à toutes les courses du Championnat du Monde.”

Mais pour Fa, qui aime tant le design et la technologie des ces bateaux, les plus grands changements restent ceux du bateau qui sont désormais beaucoup plus rapides et les skippers qui les mènent sont beaucoup plus entraînés à en tirer toute la performance. “Avant nous faisions le tour du monde en plus de 100 jours. Aujourd’hui c’est autour de 78 jours, mais la philosophie reste la même: partir avec un bateau bien équipé et se battre contre les éléments”.

Historique de courses IMOCA

CV nautique

2015 - Transat Jacques Vabre

Abandon

2015 - Barcelona World Race

7ème

1996 - Vendée Globe 1996-97

1993 - Vendée Globe 1992-93 non-stop singlehanded sailing race

1991 - B.O.C. Challenge Around the world sailin race - with officially 4 stopover

1987 - St. Jupát 31 foot crusing - around a world - 2 handed

Mentions légales | Plan du site      ©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives  - design based on v1 by OC Sport