MALIZIA - SEAEXPLORER

Pays DE

MON 1297

Nom de baptèmeMalizia III
ArchitecteVPLP
Construction2022, Multiplast
Date de mise à l'eau19/07/2022

Présentation

Malizia-Seaexplorer, le nouvel IMOCA de Boris Herrmann, conçu à la fois pour The Ocean Race 2023 et pour le Vendée Globe 2024, et dessiné par le cabinet VPLP, a été mis à l’eau Lorient le 19 juillet dernier.

Déjà, avant le précédent Vendée Globe, VPLP a collaboré avec le navigateur allemand en dotant son ancien IMOCA de grands foils afin qu’il puisse disposer d’une configuration plus compétitive. Quelques mois seulement après son arrivée aux Sables d’Olonne où Boris Herrmann a pris une très belle 5ème place, les premières études sont lancées, afin de débuter la construction des formes au plus vite avant le début de l’été 2021. Fort du constat de l’extrême brutalité des foilers, notamment lors des décélérations et accélérations dans la mer, Boris Herrmann est persuadé qu’il faut faire évoluer les choses, et ce afin de rendre la vie à bord, un peu moins inconfortable. « L’objectif, n’est plus de dessiner le bateau le plus rapide coûte que coûte mais celui où le marin sera le plus à l’aise pour en tirer le meilleur » confirme Quentin Lucet en charge des IMOCA chez VPLP. De fait, l’idée n’est pas d’avoir la carène la plus rapide, mais de travailler sur la vitesse moyenne du bateau. Aussi, afin de faciliter le passage dans la mer et éviter les à-coups, un gros travail est effectué sur le dessin de la coque de Malizia-Seaexplorer, avec une étrave assez haute sur l’eau, des foils de plus petite surface capables de mieux s’autoréguler, mais aussi un franc-bord permettant d’avoir un bateau plus marin et moins exposé que la génération précédente. Enfin, le cockpit est avancé, avec un rouf qui protège davantage le skipper tout en permettant d’avoir une bonne vision vers l’extérieur. En outre, l’Allemand a insisté sur la nécessité de la solidité de la plateforme, car au vu du programme chargé - Route du Rhum, The Ocean Race, Transat Jacques Vabre puis Vendée Globe - un chantier de renforcement de la structure par exemple, serait bien compliqué à caler. Justement, le bateau a été dessiné pour vivre à cinq à bord durant le tour du monde en équipage. Le cockpit est plus haut, plus large, avec de nombreux hublots pour voir devant et derrière. Une maquette à échelle un du cockpit a même été fabriquée en amont.

Screenshot 2022 07 19 at 13.54.05

Longueur18,28 m
LargeurNC
Tirant d'eau4,5 m
PoidsNC
Hauteur mât29 m
Type mâtMât-aile
FoilsOui
Surface voile max.
PrèsNC
PortantNC

Palmarès

2022 : Route du Rhum - 24ème
2022 :
Défi Azimut-Warm'up The Ocean Race - 3e

© © Antoine Auriol | Team Malizia
© Marin LE ROUX - polaRYSE
© Yann Riou - polaRSE / Malizia
© © Antoine Auriol | Team Malizia
© © Antoine Auriol | Team Malizia