Impliquer

Les experts du secteur par de l'intelligence collective



 RGL7012© RONANGLADU.COM

 

L'objectif de la Classe IMOCA est d'impliquer les experts du secteur pour mettre à proffit l'intelligence collective. Pour cela, le Comité Développement Durable a été mis en place afin d'échanger sur des sujets comme l'analyse du cycle de vie, la communication, les collisions en mer (cétacés), les matériaux alternatifs, la charte des équipes, etc.

COMITÉ DÉVELOPPEMENT DURABLE

Elie CANIVENC 
Kellie COVINGTON, team Mer Concept
Imogen DINHAM-PRICE, Classe IMOCA
Yann DOLLO, chantier CDK Technologies
Benjamin DUTREUX, team OMIA-Water Familly 
Damian FOXALL, 1 Degree
Sébastien GUEHO, GSEA Design
Julia HUVÉ, communication IMOCA
Paul MEILHAT, Classe IMOCA
Madeleine MARCHANT, team Time For Oceans
Katia MERLE, Cabinet VPLP 
Amy MUNROE, 1 Degree
Yann PENFORNIS, chantier Multiplast 
Marion PENNANEAC’H, team L'Occitane en Provence
Vincent RIOU, team PRB & ARKEA PAPREC
Claire VAYER, Classe IMOCA

 

COLLISIONS

La problématique des collisions en mer est un sujet majeur concernant l’ensemble des classes et des courses au large. Les skippers IMOCA sont tous engagés dans la protection de l’Océan et de la biodiversité à travers différentes actions, et sont déterminés à trouver des solutions qui permettent de préserver la faune marine et limiter les collisions pendant les courses.

C’est un sujet complexe nécessitant le développement de combinaisons technologiques aujourd’hui peu adaptées à nos bateaux. Différentes solutions sont d’ores et déjà mises en place pour limiter le risque de collisions : des caméras thermiques sont positionnées en tête de mât pour détecter les objets ou obstacles présents au-dessus de la surface et/ou semi-immergés et des effaroucheurs sont positionnés sur la quille pour éloigner les mammifères marins.

Des études de parcours sont également réalisées en amont avec les organisateurs de course en collaboration avec des spécialistes ,afin de limiter le passage dans des zones à risque. De plus, en collaboration avec avec CLS-Argos, une cartographie indiquant la présence d’animaux marins référencés par des tags est fournie aux skippers en amont des courses, afin d’anticiper au maximum les risques potentiels.

A ce jour, d’autres solutions complémentaires sont à l’étude et un Appel à Manifestation d’Interêt à été publié avec le Pôle Mer dans le but de favoriser la recherche et d'accompagner le développement de solutions optimisées pour nos bateaux.